ÉDITORIAL

Una Voce Patrick Banken
Cher ami internaute,

Le dossier du numéro d’automne de notre revue bimestrielle revient sur quelques écrivains du XIXe et du XXe siècles qui furent particulièrement nourris par la liturgie latine et grégorienne, par ses textes, par ses rites même comme Verlaine. Notre liturgie a touché des personnalités aussi variées qu’une épiscopalienne comme Édith Wharton ou un fils de parents agnostiques comme Jean Daujat. Et, avant tout autre, il convenait de rappeler Ernest Psichari, Joseph Lotte, – et Péguy pour qui la liturgie fut une des choses les plus importantes au monde : nous célébrons en effet le centenaire de leur sacrifice héroïque.

Parmi ces chrétiens de 1914, aucun n’imaginait que, 50 ans plus tard, la liturgie qui les avait nourris serait quasiment introuvable dans les églises paroissiales. Heureusement pour nous, des laïcs de toute condition, des prêtres (souvent méprisés et brimés), quelques évêques même, refusèrent la mort annoncée d’une si riche et vénérable tradition. Ils se sont dressés, avec colère parfois (« Sainte Colère », disait Michel de Saint-Pierre…), avec patience surtout, dans la foi, l’espérance et la charité le plus souvent. Notre association fut des premières, en décembre 1964. Elle tient toujours le flambeau, avec de multiples sociétés et fraternités nées depuis.

Je compte sur vous, chers adhérents, chers lecteurs, chers amis, alliés et complices, pour montrer les 4 et 5 octobre prochains, que la liturgie latine et grégorienne est toujours vivante en France. Pas un ne doit manquer à ce Jubilé : l’occasion ne se présentera peut-être pas à nouveau avant longtemps. Cliquez sur le lien ci-dessous pour les modalités pratiques. Venez en famille, ou amenez au moins un ami, ou un de vos enfants ou petits-enfants. La messe du dimanche 5 octobre à midi, autour de Mgr Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron, sera évidemment l’apogée de ce Jubilé. Mais nos agapes de la veille, samedi à 20 h 30, permettront de cordiales retrouvailles et de fructueux échanges. Le samedi comme le dimanche, vous prouverez que les catholiques français restent en grand nombre attachés à une louange divine qui perpétue la foi de leurs aïeux. D’avance, je vous remercie au nom de toute l’équipe qui a préparé ces journées.

Bien à vous in Xto Rege per Mariam..

Patrick Banken, Président

Rappelons que vous pouvez vous abonner ici sur notre boutique en ligne.

N’oubliez pas enfin de vous inscrire à notre grand Jubilé les 4 et 5 octobre prochains. Voir ICI pour plus d’informations.