ÉDITO – Le mot du Président

Nous sommes désormais, depuis le Mercredi des Cendres, en Carême, qui nous conduira, juste avant Pâques à la Semaine sainte à laquelle nous consacrons notre prochain numéro. Les abonnés à notre revue – que vous êtes nous n’en doutons pas ! * – découvriront ces 36 pages avant « la grande semaine »  comme on l’appelait dès le IVe siècle, ou encore « la semaine peineuse » à cause de la Passion rédemptrice qu’elle commémore si sublimement. Nous ne pourrons qu’effleurer la richesse exceptionnelle d’histoire, de piété et d’art que revêt cette semaine.

C’est l’occasion de se rappeler que dans les difficultés, la Croix demeure notre unique espérance. O Crux ave, spes única ! Croix douloureuse, auprès de laquelle se tenait la Sainte Vierge, debout malgré sa peine. Mais aussi Croix glorieuse, gage de notre salut, comme l’expose l’introït de la messe du Jeudi saint Nos autem, que nous commentons en détail.

Nous voudrions oublier les soubresauts que subit actuellement l’Église – comme si Notre Seigneur devait, une fois encore, porter le manteau de dérision – !  Mais tout catholique se doit de suivre son maître jusqu’au Calvaire.

Attelons-nous à poursuivre notre œuvre que nous espérons au service de Dieu dans la vérité et la fidélité. Maintenons cet édifice liturgique que nous ont légué nos pères, autour de l’unique Sacrifice, grâce à la beauté sacrée et inspirée.

Contemplons avec Venance Fortunat, l’auteur de l’émouvante hymne Véxilla Regis, l’arbre merveilleux étincelant de gloire ( arbor decóra et fúlgida ).

Face au Meilleur des mondes que notre société déchristianisée et matérialiste prétend nous offrir, notre foi apparaît comme un phare et un rocher, comme cette ancre très lourde que l’on jetait en dernier recours, et que les marins d’autrefois appelaient ” l’ancre de miséricorde”. Sans revenir aux rigueurs de jadis quand les fidèles ne prenaient aucune nourriture du Jeudi saint au dimanche de Pâques, accomplissons quelques mortifications qui nous feront davantage goûter au soulagement du corps et à la régénération de l’âme dans l’allégresse pascale !

Patrick Banken

Nous vous rappelons notre adresse postale :

Una Voce
45 avenue Aristide-Briand

92120 MONTROUGE
Téléphone : 01 42 93 40 18

► Le maintien de nos activités ne peut être assuré que par des aides matérielles provenant de nos sympathisants car les pouvoirs publics ne montrent guère de générosité à notre égard !
N’hésitez pas à adhérer à l’association (10€), à vous abonner à la revue (32€),  à faire un don déductible de vos impôts pour lequel vous recevrez une déduction fiscale), à faire vos achats de disques, CD… en ligne. Merci par avance !

LA POLITIQUE DE PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES (RGPD) DE NOTRE SITE A CHANGÉ

En savoir plus…