Una Voce à Solesmes : « La sémiologie Dom Cardine » 10-12 Avril

Du 10 au 12 avril 2018, à l’Abbaye de Solesmes, se sont déroulées les « Deuxièmes rencontres grégoriennes » sur le thème La sémiologie de Dom Cardine, 30 et 50 ans après sous l’égide de :

  • Très Réverend Père Dom Philippe Dupont, Abbé de Solesmes
  • Très Réverend Père Dom Notker Wolf, Abbé Primat bénédictin émérite
  • Dom Patrick Hala, directeur de l’Atelier de Paléographie

Dom Guilmard en a été l’organisateur. Plus de 60 participants, dont 16 conférenciers, se sont retrouvés, venus de différents pays d’Europe, mais aussi de pays plus lointains tels que Taïwan, Urugay, ou USA. La liste des conférences est donnée au bas de cette page.

Le succès rencontré s’explique par la thématique : l’intérprétation du chant grégorien selon les hypothèse de Dom Cardine n’est pas encore parvenue à une stabilité et une maturité pourtant souhaitée par tous. Et par ailleurs nul n’ignore que le courant cardinien n’a pas encore convaincu tout le monde, loin s’en faut.

Una Voce reste fidèle à l’intérprétation de Dom Gajard (celle que tout le monde connaît) pour trois raisons : parce que c’est celui développé historiquement par Solesmes depuis Dom Mocquereau, parce que les livres qui en découlent ont reçu l’imprimatur de divers évêques, et enfin parce que c’est la seule méthode de chant qui permette d’unir les fidèles, les chantres et le clergé dans l’exercice du chant sacré.

Cependant Una Voce ne veut nullement que ni la vérité historique ni l’équité pratiquée à l’égard de Dom Cardine n’en pâtisse. Pour cette raison, Una Voce a eu l’occasion de tenter l’ouverture d’un dialogue authentique, mais le recours à un forum internet s’est avéré n’être qu’une demi bonne solution…

Aussi, c’est avec enthousiasme que nous avons participé à ce colloque. Una Voce va d’ailleurs tisser un lien formel avec l’association qui fédère les recherches sur Dom Cardine mais surtout sur les manuscrits anciens, que tous gagnent à mieux connaître.

Cinq membres du Conseil d’Administration étaient sur place, à savoir : Patrick Banken (notre Président), Philippe Bévillard, Charles Huber, Antoine Scherrer, et Alain Cassagnau.

Un article sera publié sur ce colloque dans le prochain numéro de la revue d’Una Voce.


Conférences

•    Une leçon de sémiologie de Dom Cardine. M. Giedrius Gapsys, Lituanie/France.
•    La réception de la Sémiologie en Espagne : les cours de Dom Cardine dans la péninsule ibérique. M. Juan Carlos Asensio, Espagne.
•    Souvenir et influences. M. Iegor Reznikoff, France.
•    Dom Cardine et L. Agustoni : une amitié sémiologiquement étonnante. M. Giovanni Conti, Suisse, et Mme Yseult Pelloso, Italie.
•    Table ronde sur Dom Cardine. T.R.P. Notker Wolf.
•    “Sémio-modalité” : vers la synthèse totale du “style verbal” et de la modalité. Mgr Alberto Turco, Italie.

•    Souvenirs. M. Alexander Schweitzer, Suède, Allemagne.
•    La sémiologie de la notation du chant bénéventin. M. Matthew Peattie, USA.
•    New challengers in semiological research. M. Franz Karl Prassl, Allemagne, Italie.
•    MMMO database : un atelier de paléographie musicale au XXIe s. M. Dominique Gatté.
•    La sémiologie, exégète de la modalité, de la paléographie ; de la relation texte et musique ave la composition. M. Guido Milanese, Italie.
•    La sémiologie pour métamorphoser la mélodie grégorienne. M. Philippe Lenoble, Le Mans.
•    Table ronde « la sémiologie en général ». T.R.P. Notker Wolf
•    Visite de l’Atelier de Paléographie

•    Comment les signes écrits sont-ils véhicules de l’Esprit ? T.R.P. Dom Xavier Perrin, Abbé de Quarr, Angleterre.
•    “Il n’y a pas de méthode Cardine”. M. Louis-Marie Vigne, Paris.
•    La semiologia prima della semiologia : Il trattato di Paleografia Musicale di Raffaello Baralli. M. Gianlucca Bocchino, Italie.
•    Quels usages de la sémiologie dans les répertoires instables. M. J.-F. Goudesenne, Tours.
•    Sonorita della “h” nelle parole “nihil, mihi, vehementer” (analisi fonetica sulla base di semiologia. M. Michal Slawecki, Pologne.
•    Table ronde finale. T.R.P. Notker Wolf
•    Synthèse, mot d’envoi, et chant du Te Deum. M. François Fierens, Belgique.

1 Partages